Hors temps de travail

Damien COOLEN Ingénieur en mécanique et DEST Mécanique

Damien COOLEN
Ingénieur en mécanique et DEST Mécanique option production automatisée,
après un DUT GMP
Actuellement cadre dans l’aéronautique chez AEROLIA

«Maintenant, je fais partie des cadres de mon entreprise, je gère un périmètre important dans le domaine A350 (responsable d'une section complète) et je pense encore évoluer positivement, et ça, c'est grâce à mon diplôme,
Beaucoup de mes autres collègues tout aussi compétents n'en sont pas arrivés là, par manque de diplôme et de reconnaissance hiérarchique !»

 


Quelle était votre situation professionnelle avant votre entrée en formation au Cnam Picardie ?
Avant ma formation au Cnam, j’étais titulaire d’un DUT GMP obtenu en juin 2001 et j’étais Technicien Préparation dans l'Aéronautique chez Airbus depuis 2003.

Quelles étaient vos attentes à votre entrée en formation ?
Évoluer plus rapidement dans l'entreprise, apprendre des nouvelles choses et acquérir de nouvelles compétences (Économie, Management…)

Quel est votre parcours de formation au Cnam Picardie ?
Parcours en cours du soir (lundi / jeudi / samedi les 2 premières années et lundi/vendredi la dernière année).
Préparation du DEST Mécanique option production automatisée (BAC +5) à Amiens, de Septembre 2003 à Juin 2007.
Obtention du diplôme d'ingénieur DESS en mécanique option production automatisée avec mention bien.

Quels sont selon vous les points forts / les points faibles d’une formation au Cnam Picardie ?
Points forts :
Personnel compétent et investit dans l'évolution intellectuelle des étudiants,
Organisation adéquate pour suivre tout en travaillant en temps que salarié,
Promo de 15-20 personnes donc plus facile pour l'interprétation des cours,Locaux et équipements informatiques.
Et aussi, il y a les relations avec les autres auditeurs venant d'autres entreprises, qui nous enrichissent et nous donnent une autre vision, ce qui permet de comparer si notre entreprise est "mieux" ou "moins bien" qu'une autre.
Points à améliorer :
Pas assez de mise en pratique des cours théoriques (manque de pratique type atelier, robotique, etc... ce qui avait été le cas durant mon IUT, ça m’a manqué, à part la CAO que nous avons mis en pratique).
Parlez nous de votre évolution professionnelle suite à cette formation :
Durant mon parcours, mes hiérarchiques ne m’ont pas mis de "bâtons dans les roues » pour pouvoir assister aux cours, et m'ont suivi régulièrement.
En 2006, après l’obtention de mon DEST (BAC+4) : Mise en configuration comme un futur hiérarchique et changement de coef technicien 285 -> 305.
En juin 2007, j'ai validé mon diplôme d'ingénieur, Mais rien n'a bougé, j’ai donc fait valoir auprès de RH le fait que je souhaitais rester chez Airbus, mais qu'il fallait qu'ils me montrent leur envie de me garder.
En janvier 2008, j'ai pris encore un échelon (passage coef 305 à 335 (forfait heures))
C’est en janvier 2009, à la création d'Aérolia, que tout a changé : Passage de l’indice 335 à 365 + passage devant le CODIR pour présenter un thème concernant mon emploi + passage au statut cadre dans la foulée.
Maintenant, je fais partie des cadres de l’entreprise. Je gère un périmètre important dans le domaine A350 (responsable
d'une section complète) et je pense encore évoluer positivement, et ça, c'est grâce à mon diplôme, beaucoup de mes autres collègues tout aussi compétents n'en sont pas arrivés là, par manque de diplôme et de reconnaissance hiérarchique !
Je n'ai plus besoin de me lever à 3h30 pour aller en taxi à Charles de Gaulle partir travailler à Toulouse afin d'arrondir mon salaire de technicien. Je n'ai plus besoin de partir en déplacement pour assurer un revenu à ma famille,
Par contre les contraintes, le stress et la pression de mon poste de responsable sont bien plus importantes et omniprésentes
que celles de mon ancien poste de technicien.

Quels sont vos projets de formation actuels ?
Je n'ai plus de projet actuellement, j'estime avoir montré la voie à mes enfants pour plus tard, et je ne reprendrai pas d’études, à moins que j'envisage un changement de carrière. Mais la technique aéronautique me plaît tellement…
Mes conseils aux nouveaux inscrits :
Faites vous une bonne idée de votre entreprise, ne soyez pas attentistes, mais volontaristes, l'avenir appartient à ceux qui croient en leur réussite,
Sachez-vous entourer d’un cercle amical et familial qui saura vous encourager et supporter vos absences (journée de 8h a 18h au taf + cours de 18h à 21h le soir...)
Pensez-y, car la clé pour réussir, c’est d'être soutenu.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Trouver une formation au
Cnam Picardie

Trouvez une Unité d'Enseignement